Benoit gillardeau-0047

 

 

Le steel drum ou «Pan» est un instrument développé à partir d’un simple bidon métallique dont la face inférieure, vierge de toute perforation, a été martelée pour former une cuve arrondie. Dans un seul fût, 30 notes peuvent être délimitées et accordées pour vibrer comme une membrane aux coups donnés par le musicien.

 

 

Ce «tambour d’acier» est le symbole de l’île de Trinidad.

Découverte par Christophe Colomb en 1498, cette île est la plus au sud des mers des Caraïbes et la plus proche du continent Sud-Américain sur les côtes Vénézuéliennes. Aujourd’hui, avec sa voisine Tobago, elles constituent La république de Trinidad et Tobago.

Au fur et à mesure de son histoire, elle a été le lieu de rencontre et de confrontation de peuples venant des quatre coins de la planète. Ce « melting–pot » atteint sa forme la plus folle, la plus intense mais aussi la plus abouti lors du carnaval et a donné naissance à ce véritable instrument de musique aujourd’hui aimé et joué partout dans le monde.

L’apprentissage du Steel-drum

Le Pan s’apprend dans la grande majorité des cas plus par reproduction sonore et gestuelle que par aspect théorique et solfègique. L’apprentissage se fait donc avec bien plus de plaisir pour l’élève qui obtient en très peu de temps un bon résultat. Le single pan (aussi appelé pan traditionnelle) est la première génération de l’instrument. Sa particularité est d’être constitué d’un seul fût transportable pour les carnavals et autres défilés (également utilisée par le groupe Les Calyp’Sots). Par la suite, l’instrument est devenu chromatique et joué avec plusieurs bidons par un seul musicien (steeldrum conventionnel ou de concert). Le répertoire a donc pu s’élargir considérablement jusqu’à jouer de grande pièce de musique (classique ou contemporaine).